EYINDI NA PARIS : Moise Katumbi, Félix Tshilombo, Olivier Kamitatu et leurs partisans du Rassop et du G7 en débandade à Paris

EYINDI!!! Sauve qui peu à Paris : Débandade et pari perdu pour Moise Katumbi et ses larbins du Rassop !
 
Moise Katumbi , Félix Tshilombo, Olivier Kamitatu et leurs partisans du Rassop et du G7 en débandade à Paris apres avoir été pourchassés par les combattants congolais! Leur conférence prévue ce samedi 06 mai 2017 n’a pas eu lieu et a été annulée par la police.
 
Les membres du rassemblement de l’opposition qui avait prevue de se reunir à Paris ce samedi 06 mai 2017, ne sont surement pas prêts d’oublier leurs mésaventures de cette journée.
 
La série noire continue pour le Rassemblement des opposants alimentaires de Limete de la RDC !
 
Les effigies de Moise Katumbi en particulier ont été confisqués et piétinés. En effet, comme tout le monde le sait aujourd’hui, selon certaines sources proches de son frere ainé que ce dernier est un sujet zambien, qui a même concouru pour devenir député en Zambie dans la ville de KITWE en 1998. Comment peut-il venir prétendre à la magistrature suprême en RDC où il faut être de père et de mère congolais ce qui n’est pas du tout son cas.
 
Il a lui-même reconnu ses origines zambiennes dans une interview et ses propos ont été confirmés dans une autre interview, par son oncle maternel le chef coutumier Mwata kazembe!
 
Olivier Kamitatu, Delly Sessanga, Moise Katumbi et Félix Tshilombo n’avaient plus que leurs yeux pour pleurer après ce nouvel échec cuisant qui s’enchaine après toute une autre série débutée le 10 avril à Kinshasa où leur prétendue marche s’est transformée en ville.
 
Ensuite, ils ont été chassés par les Congolais en Allemagne, puis à Bruxelles il y a moins d’une semaine et n’ont pu tenir leur meeting à Bruxelles, la diaspora ont veillé à ce que le monde sache qu’ils sont honnis du peuple congolais.
 
Et, voilà maintenant qu’à Paris aussi ça sent le roussis pour eux ! Les grandes affiches de Moise Katumbi ont été transformés en paillasson avant d’être emporté ainsi que tous les autres calicots trouvés sur place.
 
Ruth Mayele

Leave a Reply