Les « combattants » déclarent Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi « persona non grata à Paris »

Apparemment, le Rassemblement de Félix Tshisekedi éprouve des grandes difficultés pour communier avec la diaspora congolaise.

En tournée en Europe depuis le 26 avril,  Rassemblement dirigé par Félix Tshisekedi connaît des difficultés avec la communauté des opposants dite: les combattants.

En effet, dès la toute première conférence de presse organisée la semaine dernière à Bruxelles, Félix Tshisekedi a été copieusement interdit d’y prendre part. Christophe Lutundula, cadre de cette coalition, avait justifié cette absence en révélant qu’un « groupe de gens agités » avait tenté de perturber l’événement.

Ce samedi, alors qu’une rencontre entre les dirigeants de cette coalition politique, dont Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi, dans la capitale française à Paris, la réunion a finalement capoté.

Tôt dans la journée, les réseaux sociaux sont  inondés par des vidéos et des publications des « combattants » de France qui annoncent l’annulation de la manifestation qui devait réunir des dirigeants du Rassemblement. De manière claire, ces derniers ont déclarés avoir été à la base de l’annulation de la réunion pour la simple raison qu’il considèrent les organisateurs comme des « collabos », terme qualifiant ceux qui travaillent avec le pouvoir de Kinshasa.

« Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi sont désormais persona non grata à Paris« , peut-on entendre sur une vidéo postée en ligne.

Tous nos efforts pour joindre Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi sont restés vains.

Aline ENGBE

Leave a Reply